Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2009

Rôles positifs du bocage

Avec plus de 53 000 km de haies fonctionnelles, la Manche est un des départements les plus bocagers de France. Si la forêt au sens "classique" du terme est ainsi très peu présente dans la manche (taux de boisement: 7% pour une moyenne nationale de 28%),la Manche possède cependant une vértibal "forêt linéaire"grâce à son réseau de haies.

 

Des haies aux fonctions multiples

  • bocage vue du ciel.jpg

    La fonction paysagère

Ces haies et petits boisements qui struturent traditionnellement les parcellaire agricole, constituent un aménagement agraire typique, le "bocage". La diversité de ce denrier et des savoirs faire locaux se traduit par une grande diversité de paysages: sur les 35 types de paysages recensés dans la manche,  près de 2/3 d'entre eux sont ainsi typiquement bocagers. Ce bocage est donc un élément identitaire fort pour le département, offrant un cadre de vie agréable à ses habitants et constuituant un attrait certain pour le tourisme. A noter que les  haies permettent également d'intégrer les batîments agricoles ou les habitations dans ces paysages.

 

  • animaux.JPG

    vent.JPGLa fonction microclimatique et brise vent

Les haies protègent les cultures, les animaux, les bâtiments agricoles et habitations des vents dominants et des intempéries. En réduisant l'évapotranspiration et en régulant la température des sols, la haie participe également à la bonne conduite des cultures (précocité, amélioration des r rendements des cultures)

 

  • eau.JPGerosion-03.jpgLa fonction hydraulique, épuratrice et antiérosive

Les haies constituent de véritables "freins" au ruisselement de l'eau de surface (en particulièr pour les haies placées dans des terrains en pente et pour les haies sur talus).  Elle limitent ainsi les crues ou écoulements de boue et l'érosion des sols. L'ancrage racinaire et l'infiltration des eaux au niveau de la haie piège et filtre les éléments polluants (azote, phsophore, produist phytosantiares...) et contribue donc à protéger la qualité de l'eau.

  • La fonction "stock" de carbone
Grâce au mécanisme de la "photosyhtèse", les arbres et végétaux de la haie piègent du carbone lors de leur croissance. De plus, la quantité de C02 dégagée lors de la combustion de ce bois est équivalente à celle recaptée par les arbres lors de leur croissance ("cycle du carbone"). Ce stockage et cet équilibre pemettent donc de lutter contre l'effet de serre. Chaque tonne de bois produite équivaut ainsi à 0,5 tonne de CO2 fixé.

  • coocnelle.JPGLa fonction biologique: biodiversité et auxilliaires
Les haies abritent de nombreuses espèces animales (oiseaux, insectes, mammifères...) et végétales. Elles peuvent donc représenter un habitat, un refuge, une source de nourriture, un lieu de reproduction pour ces espèces.  Le réseau qu'elles constituent leur permet également de ce déplacer et de relier ainsi différentes populations (notion de "corridor" biologique ou "trame verte").  Les haies abrtient également la faune auxilliaires des cultures qui luttent contre les ravageurs.

  • La fonction de production de bois

Le recépage, l'émondage et l'élégage des arbres produisent du bois de chauffage (buches, plaquettes). Les grumes obtenues à partir des arbres de haut jet sont sources de bois d'oeuvre. Le bois issu des cépées peut également être valorisé en piquets de clôture ou en fagots.

 

Les commentaires sont fermés.